AC/DC : le deuxième comeback ?

C’est notamment avec cette photo que le groupe de rock AC/DC annonce son retour fin septembre 2020.

Le groupe de rock signe son grand retour après une pause de près de quatre ans.

David Trotta

Il aura suffi d’une vidéo de 8 secondes, publiée il y a deux jours et dans laquelle on aperçoit un néon en forme d’éclair rouge s’allumer, pour comprendre que le groupe de rock AC/DC, annonçait son grand retour sur les réseaux sociaux.

Hier, l’heure était à la grande confirmation puisque les internautes ont eu droit à une photo du combo au complet, qui rassemble Angus Young à la guitare solo, Brian Johnson au chant, Cliff Williams à la basse, Phil Rudd à la batterie et Stevie Young à la guitare rythmique. La seule question qui reste aujourd’hui en suspens est celle d’un potentiel album.

Plusieurs signaux vont dans ce sens, à commencer par la photo diffusée hier, format carré et aux relents de pochette d’album. Ainsi que le texte qui apparaît au-dessus du groupe, « PWR/UP », pour « power up ». Sans compter évidemment un cliché pris en 2018 devant un studio d’enregistrement de Vancouver où on apercevait en grande discussion le chanteur Brian Johnson et le batteur Phil Rudd. Alors que le groupe n’avait plus donné signe de vie depuis 2016.

Le retour des héros

Au-delà d’une simple reprise des affaires, la photo du groupe diffusée hier montre aussi et surtout le retour des membres majeurs du groupe. À commencer par celle de Brian Johnson qui avait dû s’absenter du combo pour raison de santé. Pour le remplacer et terminer la tournée alors en cours, AC/DC avait pu compter sur la présence d’Axl Rose, le chanteur des Guns N’ Roses. Reste que, dans une lettre publiée sur le site du groupe, Brian Johnson précisait qu’il arrêtait la scène, mais pas nécessairement le travail en studio.

Autres surprises, la présence de Phil Rudd à la batterie alors qu’il avait été évincé de AC/DC en 2014 à la suite de ses démêlés avec la justice. Tout comme celle de Cliff Williams, le bassiste, qui avait purement et simplement annoncé sa retraite. Dans le message vidéo qu’il publiait en 2014, il ne laissait planer aucun doute. « Il est temps pour moi de débrancher. Pas parce que nous avons perdu Malcolm, Phil et Brian. Tout change avec le temps. Quand Bon (Scott, chanteur décédé en 1980, ndlr) est mort, ça avait déjà changé. C’est juste que maintenant, je suis prêt à quitter cette route ».

Les Young toujours à la barre

Colonne vertébrale du combo, la famille Young continue d’être représentée par deux membres, Angus, le soliste, cofondateur du groupe, et Stevie, neveu d’Angus, à la guitare rythmique depuis 2014 pour remplacer son oncle Malcolm, ce dernier ayant avec Angus créé AC/DC.

Guitariste entré au panthéon du rock, adulé par les plus grands noms du genre, Angus Young est à ce jour, et ce depuis 2014, le seul membre d’AC/DC restant de la formation de base, mise sur pied en 1973. En 2014, le groupe annonce par voie de communiqué le départ de Malcolm Young, aîné d’Angus, pour raison de santé. Il décède trois ans plus tard, en novembre 2017, à l’âge de 64 ans.

L’annonce de ces derniers jours sonne aussi comme un second comeback pour le gang puisqu’il avait déjà accusé une très lourde perte début 1980 avec le décès de Bon Scott, chanteur sur les sept premiers albums de AC/DC, parmi lesquels des classiques tels que « Highway to Hell ». La même année, après une courte période de réflexion quant à son avenir, le groupe recrutait Brian Johnson et publiait « Back in Black », autre disque majeur pour AC/DC.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :