Les cinquantenaires de 2022

De Neil Young à Stevie Wonder, en passant par Elton John et les Eagles, découvrez les classiques de la musique qui fêteront leur cinquantième anniversaire en 2022.

David Trotta

Neil Young
Harvest
14 février 1972

Classique de la discographie signée Neil Young, Harvest, quatrième album solo du Canadien contient plusieurs des hymnes du musicien, parmi lesquels Heart of Gold ou Old Man.


Deep Purple
Machine Head
25 mars 1972

Sixième album de Deep Purple, Machine Head voit le jour à Montreux en décembre 1971. Parmi les titres, Smoke on the Water, qui deviendra rapidement l’une des légendes de la musique rock, s’inspirant de l’incendie du Casino de Montreux survenu le 4 décembre, pendant un concert de Frank Zappa.


ZZ Top
Rio Grande Mud
4 avril 1972

Pas encore connu pour ses barbes à rallonge, ZZ Top sort son deuxième opus, Rio Grande Mud, le 4 avril 1972. Sur celui-ci notamment, Just Got Paid et son riff caractéristique, qui hisse la chanson parmi les plus connues du trio texan. Une époque où le groupe est encore pointé du doigt en tant que « that little old band from Texas ».


Rolling Stones
Exile on Main St.
12 mai 1972

Dans son autobiographie, « Life », le guitariste Keith Richards raconte qu’il aurait pris suffisamment de drogue pour rester éveillé neuf jours durant. C’est à l’époque où les Stones se trouvent en France pour échapper au fisc anglais. Le groupe choisit un titre des plus appropriés pour son dixième album : Exile on Main St., qui contient notamment Shine A Light, et donnera quelques années plus tard le nom à un concert filmé par Martin Scorsese.


Elton John
Honky Château
19 mai 1972

Du rock, mais au piano. Depuis plusieurs albums, c’est la grande spécialité de l’Anglais Elton John. Lui aussi en France, début 1972, pour enregistrer son cinquième album, Honky Château. Le musicien y signe l’un de ses plus grands titres avec Rocket Man, qui donnera aussi son nom au récent biopic consacré à Elton John.


Eagles
Eagles
1er juin 1972

Les années 70 voient exploser le nombre de musiciens de talent, parmi lesquels parfois de drôles d’oiseaux. Comme les Eagles, qui publient leur premier album éponyme en 1972, avec déjà certains de leurs plus grands tubes. À commencer par Take It Easy, qui ouvre le disque.


Hawkwind
Silver Machine
9 juin 1972

Papes du Space Rock, les Anglais de Hawkwind publient en 1972 une version live de Silver Machine, morceau enregistré un an plus tôt pour leur album studio sorti en 1971. Sur le single, les fans du futur Motörhead reconnaîtront bien la voix déjà rocailleuse de Lemmy Kilmister, à la basse et au chant du Hawkwind, avant que le groupe lui demande (pas particulièrement gentiment, raconte Lemmy) de foutre le camp. Une chance pour le heavy metal puisque Lemmy Kilmister fondera peu après l’un des groupes les plus respectés de l’histoire du rock dur.


David Bowie
The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders From Mars
16 juin 1972

Dates pas toujours faciles établir pour une sortie d’album, le cinquième opus de David Bowie, The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders From Mars, pourtant un classique de la musique, ne coupe pas à la règle. Selon les sources, il aurait vu le jour le 6, le 9 ou, plus vraisemblablement, le 16 juin. Une certitude : il s’inscrit parfaitement dans la ligne des personnages mythiques de l’histoire du rock. Avec Ziggy Stardust, alter ego de Bowie, raconté dans le morceau éponyme.


Alice Cooper
School’s Out
Juin 1972

Autre personnage haut en couleur, Alice Cooper publie lui aussi son cinquième album en juin 1972. Et lui aussi signe l’un de ses grands tubes, School’s Out, qui donner son nom à l’album.


Johnny Nash
I Can See Clearly Now
21 juillet 1972

Début de l’été avec un soleil éclatant pour Johnny Nash qui publie deux album la même année. Le second sortira du lot puisqu’il contient le plus grand tube de l’artiste, I Can See Clearly Now (The Rain Is Gone), qui donne son nom à l’album. Morceau mythique, il connaîtra de nombreuses heures de gloires, parmi lesquelles 1993, à l’honneur du film « Rasta Rockett ».


Roy Buchanan
Roy Buchanan
Août 1972

Maître de la Telecaster, l’Américain Roy Buchanan ne connaîtra pas la notoriété du plus grand nombre. Les bluesman est pourtant largement respecté dans le monde de la musique et sera repris par de grands noms tels que Gary Moore, qui choisit d’enregistrer sa propre interprétation de The Messiah Will Come Again, sorti en août 1972 sur l’album éponyme de Roy Buchanan.


Hot Butter
Popcorn
Septembre 1972

La musique électronique fera naître quelques-uns de ses hymnes à partir des années 60. Avec Popcorn de Gershon Kingsley sorti en 1969. Le morceau connaîtra un succès colossal en 1972 lorsqu’il sera réenregistré par le groupe Hot Butter.


Stevie Wonder
Talking Book
28 octobre 1972

Rares sont les artistes à réussir à étonner encore et signer certains de leurs hymnes au bout du quinzième album. C’est pourtant l’exploit de Stevie Wonder avec Superstition, qui paraît sur Talking Book en octobre 1972.


Thin Lizzy
Whiskey in the Jar
3 novembre 1972

Pas vraiment un titre de Thin Lizzy, les Irlandais décident pourtant d’enregistrer leur propre version de Whiskey in the Jar, une chanson traditionnelle de l’île. Résolument rock, c’est cette interprétation que d’autres groupes reprendront quelques années plus tard. Comme les Américains de Metallica, tant sur album qu’en live. Sorti en single le 3 novembre 1972, Whiskey in the Jar sera par la suite ajouté aux rééditions de Shades of Blue Orphanage, paru plus tôt dans l’année.


Lou Reed
Transformer
8 novembre 1972

Fin du Velvet Underground en 1970 pour Lou Reed qui se lance en solo. L’américain démarrera sa carrière avec deux albums en 1972, parmi lesquels Transformer, qui doit largement sa réputation au classique Walk on the Wild Side.


3 Comments on “Les cinquantenaires de 2022”

  1. Neil Young – Harvest : Prix de l’académie Charles Cros. J’ai découvert seulement en 1975 et j’ai adoré (j’avais 16 ans)
    David Bowie – The Rise and Fall of Ziggy Stardust. Pourtant, Ziggy ne ressemble pas du tout à David !

Laisser un commentaire