Tom Morello publie un titre sur l’esclavage

Cadre sobre pour un sujet difficile. L’artiste réalise aussi le clip qui accompagne You Belong to Me.

David Trotta

« Notre présent est lié à notre passé. Le fouet et le nœud coulant du surveillant de l’histoire font écho aujourd’hui à la matraque et au pistolet du policier. » Quand il s’agit de s’investir en politique, particulièrement sur des questions de société, d’égalité, on sait bien que Tom Morello est rarement signalé absent.

L’artiste, notamment guitariste avec Rage Against the Machine, vient une fois encore de prouver sa capacité de révolte quand il est question d’aborder des phénomènes graves. Pour faire écho au mouvement Black Lives Matter, qui a explosé depuis l’assassinant de George Floyd par un agent de police de Minneapolis le 25 mai 2020, Tom Morello publie un titre inédit relatant l’histoire d’esclaves.

Tu m’appartiens

Dans You Belong to Me (tu m’appartiens), Tom Morello évoque notamment l’histoire de Nat Turner, esclave qui conduisit une révolte en août 1831 contre ses tortionnaires. Le texte mentionne aussi et bien évidemment les champs de coton, la Virginie, les coups de fouets et les viols subis par de nombreuses femmes.

__________

« Quand c’est assez, c’est assez. »
Tom Morello
__________

Comme il l’écrit dans un tweet en accompagnement du morceau, le message que veut faire passer Tom Morello est simple. « J’avais une idée très claire que je voulais exprimer avec la chanson et le clip. Quand c’est assez, c’est assez. »

Une réponse peut-être à l’un de ses commentaires, toujours sur twitter, lorsqu’un internaute lui demandait qui était à l’origine du racisme. Ce à quoi l’artiste avait suggéré de plutôt se demander qui allait y mettre un terme.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :