THE ANIMEN « ARE WE THERE YET? »

Les Carougeois de The Animen lâchent les chevaux avec leur deuxième album Are We There Yet?

David Trotta

« Ils envoient, ces mecs! » Quoiqu’un peu plus vulgaire sur le moment, la phrase était sortie spontanément. C’était en 2013, en passant devant l’une des scènes de Paléo. Quatre gars, inconnus des radars de PLANS CULTES. Mais quatre gars qui en voulaient, et qui captivaient le public. De la rage punk, et de la compo partagée entre rock’n’roll, country, voire parfois pop. Il n’en fallait pas plus pour s’attarder le temps de quelques chansons.

Logique donc de vouloir se procurer Are We There Yet?, le deuxième album signé The Animen, après sa sortie fin 2015. Pour le mettre en boîte, les Carougeois ont pris quartier à Nashville USA, patrie de la country. Et ça se ressent. A commencer par At War, le second des onze titres. Cris d’Indiens sur guitare tranchante. Puis roulements de batterie, et la chevauchée commence.

Mais c’est aussi et beaucoup d’énergie punk, boogie et rock’n’roll à la fois qui se dégage de l’album. Exemple avec Them on the Pictures ou On the House. Les morceaux rappellent des classiques, comme les Blues Brothers ou Pulp Fiction. La voix est rauque, juste ce qu’il faut. Les riffs de guitare, les slides et le solo, s’inscrivent dans une forme de rock’n’roll fifties assez classique.

On s’attarde aussi sur My Favorite Color is you. Vous vous rappelez Lucky Luke, sur Jolly Jumper, chantant sa complainte à la fin de chaque épisode? C’est un peu cela, mais version ballade amoureuse. Une guitare avec beaucoup de réverbération qui accompagne un chant, lent, calme, mais aussi explosif sur les refrains pour montrer la pleine maîtrise de l’organe. Puis, après plus d’une minute, s’ajoutent la batterie, la basse et un clavier.

L’ensemble est maîtrisé, bien dans la balance. Juste ce qu’il faut pour délivrer un bon rock. Ni trop peu, ni trop. S’il faut souligner le talent des quatre pour Are We There Yet?, le chant de Théo Wyser est à surligner. Absolument magistral! Aussi bien dans le calme que dans la rage.

Bref, du rock comme on souhaiterait en entendre davantage.

The Animen - Are We There Yet

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :