SOUVENIR DES DOCKS

Les Docks fêtent leurs dix ans! Avant la soirée officielle qui aura lieu vendredi prochain, on ressort un vieux souvenir de concert. C’était Beady Eye, le 19 février 2014.
——————————————-

UNE LÉGENDE DE LA BRITPOP À LAUSANNE

Liam Gallagher, icône planétaire de la britpop des années 1990, était présent mercredi au cœur de la capitale vaudoise avec Beady Eye.

Les fans étaient présents en masse mercredi aux Docks. Sur les coups de 21h30, la scène s’est mise à vibrer sous les pas de Beady Eye, le nouveau groupe de Liam Gallagher, formation issue de la séparation d’Oasis suite aux nombreux heurts entre les frères Noel et Liam Gallagher.

Le groupe mené de front par Liam a fait effet sur les âmes présentes. En tournée après la sortie de leur second opus BE l’an dernier, ils mettent le feu en démarrant le set par « Flick of the Finger », premier tube de leur nouvel album. Il sera rapidement suivi par « Soul Love », « Face the Crowd » ou encore « Shine a Light ».

A son programme, essentiellement rock, Beady Eye ajoute quelques titres issus de son premier album sorti en 2011 Different Gear, Still Speading. Lausanne aura entre autre pu apprécier « Four Letter Word », premier grand tube de la formation.

Pour le plus grand bonheur de tous, ils ont aussi rappelé leurs origines. Car Beady Eye, dans sa grande majorité, est composée de la moitié des membres qui formaient le mythique Oasis avant sa séparation en 2009. C’est donc en communion que le public a accompagné Liam et les siens sur le légendaire « Wonderwall ». On notera aussi « Cigarettes & Alcohol », morceau issu de Definitely Maybe, premier opus d’Oasis, sorti en 1994, qui posera les jalons de la mouvance britpop.

Beady Eye termine sa prestation en apothéose, en interprétant le rageur « Gimme Shelter » de rien de moins que les Rolling Stones !

Tout au long du set, tous auront pu apprécier un Liam Gallager haut en couleur, comme à son habitude. Arqué de sa manière caractéristique sur son micro, jaugeant la salle, presque hautain, l’œil provocateur, les mains derrière le dos.

Show explosif, Gem Archer, après avoir posé sa Gibson Firebird sera le dernier à quitter les planches des Docks sous les applaudissements de tous.

David Trotta

1 Trackback / Pingback

  1. 24 ans après, Liam débranche aussi – PLANS CULTES

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :