Indochine en concert à Taratata pour ses 40 ans de carrière

Nicola Sirkis et son gang ont offert à leurs fans une rétrospective de quelques-uns de leurs plus grands tubes sur le plateau de Nagui.

David Trotta

Un nouveau single en mai. Une nouvelle compilation en août. Le deuxième volume ce vendredi 11 décembre. Pour fêter ses 40 ans de carrière, le groupe Indochine a résolument décidé de faire plaisir aux siens.

Pour cette occasion spéciale, ils proposaient encore samedi soir un mini concert diffusé sur « Taratata », l’émission musicale créée et présentée par Nagui. Indochine a ainsi ouvert ce nouveau numéro de « Taratata 100% live » avec son dernier titre, Nos célébrations, sorti le 26 mai 2020. Ils sont plus tard revenus pour clore le show avec une rétrospective de plusieurs de ses grands tubes, parmi lesquels 3ème Sexe, College Boy et évidemment L’Aventurier, hymne du groupe paru en 1982 sur son premier album, un an après la création d’Indochine. Sept titres au total pour une durée d’une demi-heure environ. De quoi ravir internautes qui ont abondamment réagi à la prestation sur les réseaux sociaux.

Dans les étoiles

Au cours de la brève interview menée par l’animateur après la première prestation du groupe, les téléspectateurs ont aussi eu droit à quelques instants de J’ai demandé à la lune en version acoustique, chantée par Nicola Sirkis et Mickaël Furnon, compositeur du morceau et leader de Mickey 3D, aussi présent sur le plateau de Taratata 100% live samedi soir.

Un échange improvisé selon les dires des deux artistes, autour d’un morceau entré dans la légende des chansons françaises. Paru en 2002 sur « Paradize », album considéré comme celui du renouveau pour le groupe Indochine, J’ai demandé à la lune serait aujourd’hui la deuxième chanson préférée des Français selon Thomas Pawlowski, auteur du livre « Les 1000 chansons préférées des Français », paru aux éditions Glénat début novembre. Avec son titre, Indochine devance ainsi Michel Sardou et Les lacs du Connemara (3e), Barbara et L’aigle noir (4e) et Renaud avec son Mistral gagnant (5e). Seul Jacques Brel et son classique Ne me quitte pas vient se classer avant Indochine.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :