Google rend hommage au Comte de Monte-Cristo

Le Comte de Monte-Cristo est l’un des roman parmi les plus célèbres d’Alexandre Dumas.

Le célèbre roman d’Alexandre Dumas a été diffusé sous forme de feuilleton dans le Journal des débats à partir du 28 août 1844.

David Trotta

Le moteur de recherche Google est réputé pour rendre hommage sous forme visuelle à des grands événements ayant marqué l’histoire.

Aujourd’hui, il publie une galerie d’illustrations racontant en quelques planches seulement le classique signé Alexandre Dumas, le Comte de Monte-Cristo (voir galerie ci-dessous).

Un roman culte

Pour rappel, le roman de Dumas, une fiction rangée dans la catégorie « cape et épée », raconte l’histoire du marin Edmond Dantès, injustement emprisonné par son rival Fernand Mondego, plus tard le comte de Morcerf, qui s’est entiché de la fiancée de Dantès.

Suite à une spectaculaire évasion du château d’If, Edmond va progressivement changer d’identité pour devenir le Compte de Monte-Cristo qui n’a qu’un seul et unique but : se venger de ses ennemis. Qu’importe le temps que cela lui prendra.

Inspirations

Comme Les trois mousquetaires, l’autre saga d’Alexandre Dumas, le Comte de Monte-Cristo est d’abord publié sous forme de feuilleton. Ce dernier dès le 28 août 1844, dans le Journal des débats.

« Le comte ne se laisse écraser par personne.
S’il le fallait, il encaissait. Même les coups, les injures,
sans rien dire et il en tirait des leçons.
Quand le moment de passer à l’action
était venu, alors il se vengeait. »
Shakes, dans Sleepers (1994)

Classique de la littérature française, on trouve de nombreuses références au roman dans diverses productions culturelles, parmi lesquelles les films Les évadés (1994) et Sleepers (1996).

Dans le premier, qui raconte comment le banquier Andy Dufresne (Tim Robbins) est injustement emprisonné dans le pénitencier de Shawshank pour le meurtre de sa femme commis par quelqu’un d’autre, une scène fait clairement référence au roman de Dumas. Responsable notamment de la bibliothèque, Andy réussit à faire engager ses camarades d’infortune à ses côtés. Lorsqu’ils sont amenés à ranger un lot d’ouvrages fraichement reçus et destinés à garnir les rayonnages, Heywood (William Sadler) tombe sur le Comte de Monte-Cristo, qu’il arrive à peine à déchiffrer. Andy lui indique alors qu’il s’agit de l’histoire d’une des plus belles évasions de prisons, précisément le thème choisi pour Les évadés. Ce à quoi Red (Morgan Freeman) répond que le roman doit être rangé au rayon éducatif.

Du côté de Sleepers, c’est avec le thème de la vengeance, lente et froide, que le film fait référence à Dumas et son œuvre. Emprisonnés dans une maison de redressement après un mauvais tour qu’ils jouent au vendeur de hot dog de leur quartier et qui vire au drame, quatre ados seront régulièrement violés et battus par les surveillants. Pendant leur séjour, les ados suivent des cours, dont un de littérature. Lorsqu’il doit faire un compte-rendu de lecture, Shakes (Jason Patrick), le personnage principal, choisit de s’intéresser au Comte de Monte-Cristo. Ce qui intrigue le professeur. L’explication de Shakes au sujet de son livre préféré : « Le comte ne se laisse écraser par personne. S’il le fallait, il encaissait. Même les coups, les injures, sans rien dire et il en tirait des leçons. Quand le moment de passer à l’action était venu, alors il se vengeait. » Sa scène fétiche restant pour lui aussi l’évasion d’Edmond Dantès.

Une fois adultes, John et Tommy arrivent dans un bar où se trouve Sean Nokes (Kevin Bacon), le surveillant en chef lorsqu’ils étaient enfermés et principal auteur des viols et autres tortures. Devenus criminels, ils l’abattent devant tout le monde. De leur côté, Shakes est devenu journaliste et Michael (Brad Pitt) procureur. Il otient l’affaire de meurtre pour faire défiler à la barre les anciens collègues du surveillant, auxquels il fera avouer tous leurs anciens crimes. Il réussit ainsi à innocenter ses amis d’enfance, ainsi qu’à faire arrêter tous les matons.

Le Comte de Monte-Cristo en images selon Google

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :