Dave Grohl : « Nous pensions que Smells Like Teen Spirit était juste une autre chanson cool pour l’album »

« Nevermind », album rock parmi les plus grands opus du genre, fête aujourd’hui ses trente ans.

David Trotta

Une pochette d’album sur laquelle on voit un enfant nu, sous l’eau, essayant d’attraper un billet d’un dollar. Qu’on soit fan de rock ou non, l’image parle évidemment au plus grand nombre. Tout comme l’illustre nom de Nirvana, choisi par une bande de musiciens basés dans la région de Seattle. Qui deviendra l’un des groupes de rock les plus célèbres de tous les temps, grâce notamment à son deuxième album, « Nevermind », paru il a trente ans très précisément ce 24 septembre.

« Nevermind », c’est une succession de tubes dits grunge, un sous-genre du rock. Parmi lesquels Come as You Are, In Bloom, Lithium, Polly. Et le classique des classiques : Smells Like Teen Spirit. Titre qu’à peu près tous les guitaristes amateurs ont aimé jouer sur une disto particulièrement granuleuse.

Et pourtant, le morceau devenu hymne semble ne pas avoir particulièrement retenu l’attention du groupe lorsque celui-ci composait l’album, à en croire les explications de Dave Grohl, frontman des Foo Fighters, alors batteur pour Nirvana, au magazine NME.

Un riff percutant

À NME, le musicien raconte la genèse du morceau, de la plus simple des manières : « Je me souviens que nous avons écrit Teen Spirit dans notre espace de répétition et j’ai aimé le riff proposé par Kurt parce qu’il était percutant », raconte Dave Grohl. Mais, semblerait-il alors, rien de plus. « Ce n’est que lorsque nous sommes entrés en studio pour l’enregistrer que j’ai réalisé la puissance de la chanson. Pas seulement au niveau des paroles ou de la musique, mais le groove de la chanson. C’était vraiment puissant », confie le musicien.

Toujours dans l’entretien, Dave Grohl avoue aussi que le groupe s’intéressait davantage à d’autres titres. « Tout le monde était plus concentré sur des chansons comme In Bloom ou Lithium, ou Breed. Personne n’a vraiment prêté attention à Teen Spirit pendant que nous l’enregistrions. Nous pensions que Smells Like Teen Spirit était juste une autre chanson cool pour l’album », conclut Grohl.

Et pourtant, aujourd’hui encore avec Come as You Are, Smells Like Teen Spirit reste au panthéon du rock parmi les titres majeurs du genre. Ayant en un riff de guitare seulement propulsé « Nevermind » et Nirvana aux plus hauts sommets.

Lire l’article original de NME

Laisser un commentaire