24 ans après, Liam débranche aussi

L’ex-chanteur de Oasis sort son dernier album en date. Un MTV Unplugged, que son ancien groupe avait pourtant déjà réalisé. Sans Liam Gallagher.

David Trotta

On les croyait définitivement appartenir au passé. Pourtant, depuis vendredi, la série des MTV Unplugged a bien refait surface avec Liam Gallagher, ex-Oasis, s’il fallait le rappeler.

Le chanteur rejoint ainsi une longue liste d’artistes qui se sont déjà prêté à l’exercice, surtout au cours des années 90. Parmi lesquels de très grands noms, tels que Kiss, Eric Clapton, Nirvana dont dont la performance reste la plus célèbre de la saga Unplugged. Ou encore… Oasis.

Des problèmes de gorge

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le combo rock anglais avait déjà été invité le 23 août 1996, alors en pleine gloire, un an après le succès mondial de l’album (What’s the Story) Morning Glory. Donné à Londres, le concert n’a pourtant pas donné lieu à un enregistrement. Et s’était d’ailleurs joué sans Liam Gallagher.

À l’heure de la sortie de MTV Unplugged (Live in Hull City), quelques articles rappellent ce fait de la vie mouvementée du groupe né à Manchester. Selon les informations glanées sur le web, il semblerait que Liam ne se serait montré que très sporadiquement au cours des répétitions. Invoquant de jour en jour des problèmes à la gorge. Jusqu’à annoncer, une heure avant le concert, qu’il ne participerait pas au show. Délaissant ainsi le micro à son frère Noel.

Loin d’avoir envie de faire profil bas, Liam se serait ensuite posté sur un balcon, dans la salle de concert. Où il en aurait profité pour boire, fumer, et invectiver son aîné.

En retard sur le passé

Avec son album paru vendredi, Liam semble donc envieux de ressaisir une occasion manquée il y a vingt-quatre ans. Pour sa version débranchée, le plus jeune des frères Gallagher a misé sur une sélection de titres issus tant de sa carrière solo (Wall of Glass, One of Us, Once) que de classiques d’Oasis (Some Might Say, Stand By Me, Champagne Supernova).

Si les arrangements acoustiques et la voix de Liam sonnent, et plutôt très bien, manque toutefois une certaine profondeur au tout. Notamment la présence de tous les membres de Oasis, les deuxièmes voix posées par Noel. Pour ce qui fut un temps un rendez-vous absolument incontournable. Tout comme certaines chansons légendaires (Wonderwall, Supersonic, Live Forever), ou d’importance pour une partie de la carrière de Liam laissée sous silence (Four Letter Word, Flick of the Finger, Shine a Light, toutes trois enregistrées avec Beady Eye).

Un album qui mérite bien une oreille attentive. Voire nostalgique. Mais qui souligne aussi peut-être un retard sur le passé que Liam Gallagher ne pourra sans doute jamais rattraper.

EN RELATION :
– Oasis vers une reformation ?
– Souvenir des Docks ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :