César, ouvre-toi ! | Allez savoir ! n°74

Jules César CC BY-SA 3.0

Une nouvelle comédie mettant en scène le plus célèbre des Romains verra le jour au cinéma, en principe début avril. L’occasion de s’intéresser à Jules, mais pas seulement.

David Trotta

À quoi ressemblerait le monde si Jules César n’avait pas existé ? Ce personnage ô combien important de l’histoire, que le monde culturel s’est depuis bien longtemps approprié. Une nouvelle comédie, Brutus VS César, lui sera d’ailleurs consacrée en avril. Reste à savoir si son portrait par le monde des arts nous le racontera fidèlement. Réponse avec Anne Bielman, professeure à l’Institut d’archéologie et des sciences de l’Antiquité.

CÉSAR OBÉISSAIT AU DOIGT ET À L’ŒIL (ET AU NEZ)

FAUX MAIS… > Dans la saga Astérix, Jules César est en couple avec Cléopâtre. Une union souvent présentée sous forme de comédie, au sein de laquelle Jules passe une partie de son temps à se faire gronder. Madame ordonne, Monsieur, honteux de ses bêtises, obéit. «Cette vision est le résultat d’une double propagande. Une première contre César, dressée par les intellectuels de l’époque tels que Cicéron le considérant comme corrompu à l’Orient. Et une seconde contre Cléopâtre pour en faire une séductrice manipulatrice.» À noter qu’il n’est pas question ici de Jules, mais de Marc Antoine. Même si Cléopâtre et Jules César ont bien été en couple des années plus tôt. De leur union naîtra d’ailleurs Ptolémée XV, aussi appelé Césarion. « Dans cette configuration, le rapport d’âge entre les deux faisait qu’il était impossible qu’un César, bien plus vieux, obéisse au doigt et à l’œil d’un jeunette n’ayant même pas encore le pouvoir. »

CÉSAR A CONQUIS TOUTE LA GAULE

VRAI MAIS… > Nous sommes constamment plongés en l’an 50 avant Jésus-Christ dans les aventures d’Astérix. Toute la Gaule est alors occupée par les Romains, à l’exception d’un village d’irréductibles. Toute? «Oui, mais il faut savoir de quelle Gaule il s’agit. Une partie de la Gaule, dite Narbonnaise, celle du sud, était déjà placée sous le contrôle de Rome depuis le IIe siècle avant Jésus-Christ. Dans ses conquêtes entre 58 et 51, César a pris ce qu’on appelle parfois la Gaule chevelue, à savoir les Gaules Aquitaine, Belgique et Lyonnaise.» Soit l’actuel centre et nord de la France. Sans exception. «On voit bien dans Astérix que les Gaulois ne forment pas d’unité culturelle. Ce sont plusieurs tribus partageant effectivement une langue commune, mais qui ont aussi des dialectes, des institutions, des fonctionnements et même des monnaies qui diffèrent d’un peuple à l’autre. Certains de ces peuples étaient d’ailleurs bien plus proches des Romains que d’autres, voire même des alliés de César.»

JULES N’EST PAS L’UNIQUE CÉSAR

VRAI > Lorsqu’il s’agit d’évoquer César, il est souvent question de Jules. Comme l’ont fait Shakespeare au théâtre ou Stanley Kubrick dans Spartacus. Dans Gladiator en revanche, César n’est pas Jules. Mais l’empereur Marc Aurèle, puis son fils Commode. «À ses origines, César est un surnom, un cognomen en latin, soit le troisième élément du nom chez les Romains. Sur décision de l’empereur Auguste, qui a fait diviniser Jules, son père adoptif, César est devenu le nom de famille de tous les empereurs.»

CÉSAR A INTERDIT LES JEUX DU CIRQUE

FAUX MAIS… > Dans le péplum de 2000 Gladiator, Commode réinstaure les jeux du cirque, censés être interdits sous l’ère de Marc Aurèle. Les combats, trop populaires pour cesser complètement, étaient organisés en coulisses avant de se dérouler au Colisée. «Marc Aurèle était adepte de la philosophie stoïcienne, dont le principe est d’éviter toute passion et émotions violentes. Mais en tant qu’empereur, il était obligé d’assister et de financer des jeux. Marc Aurèle faisait en revanche savoir que ça ne l’intéressait pas. Il lisait par exemple des ouvrages de façon très visible afin que le public se rende compte qu’il ne regardait pas ce qui se déroulait dans l’arène.» De la même manière qu’aujourd’hui un chef d’État ne pourrait pas avoir l’audace d’interdire une compétition telle qu’une coupe du monde de football sous peine de briser sa carrière politique, il était impensable qu’un empereur romain interdise les jeux du cirque. «Il aurait été affreusement impopulaire et une telle décision aurait été un motif évident d’assassinat».

BRUTUS A TUÉ CÉSAR

VRAI MAIS… > Parmi les citations de Jules, celle adressée à Brutus, tu quoque mi fili, toi aussi mon fils, reste emblématique de l’histoire de César, détournée à de nombreuses reprises dans Astérix notamment. «Brutus était clairement impliqué dans la conjuration. Pour preuve, il a dû fuir l’Italie après l’assassinat. On ne sait en revanche pas s’il a porté le coup fatal.» À noter aussi que Brutus n’était peut-être pas un fils adoptif de César. Cette croyance pourrait être une erreur d’interprétation. Pour l’historien latin Suétone, au moment de son trépas, César aurait prononcé en grec la phrase kai su teknon, traduite en latin au XVIIIe siècle par l’abbé Lhomont pour donner lieu à la célèbre citation. Mais : «le mot grec teknon peut désigner «l’enfant adopté» ou «le petit gars». Un jeune vis-à-vis d’un homme mûr», souligne Anne Bielman. «Toi aussi, mon petit» serait donc une traduction aussi légitime que «toi aussi, mon fils». À la différence qu’elle n’établirait plus aucun lien de parenté entre Jules César et Brutus.

PEU DE GENS POUVAIENT PARLER À CÉSAR

??? > Direction Kaamelott, la série médiévale à succès créée par Alexandre Astier cette fois-ci. Dans l’ultime saison, Arthur est encore seulement soldat dans la milice de Rome. Afin de tenter d’unifier la Bretagne dont une large partie, au-delà du mur d’Hadrien, résiste à l’Empire romain, des sénateurs ont l’idée d’y mettre en poste un Breton. Arthur est donc catapulté presque du jour au lendemain dux bellorum, soit chef de guerre. Un statut militaire que doit ratifier César. Au cours des échanges entre les deux hommes, on apprend que la servante de l’empereur, pas avare en remontrances envers le puéril et capricieux César, n’aurait en réalité pas le droit de s’adresser à lui. Hiérarchie oblige. « Tout dépend de quel César il est question. S’il devait s’agir de Jules, n’importe qui, ou presque, pouvait lui parler. Y compris ses servantes ou un simple quidam dans la rue. Mais avec le système impérial, plus tardif, seront aussi instaurés une cour et un cérémonial. On va bien réglementer qui peut s’adresser à l’empereur et dans quelles circonstances. » Vrai donc au moment de la sixième saison de Kaamelott puisque son intrigue prend place au cinquième siècle de notre ère. Mais Faux quand Rome n’est pas encore un empire.

LES CÉSAR DU CINÉMA TIRENT LEUR NOM DE L’EMPEREUR ROMAIN

FAUX > Nombreux sont ceux à avoir fait le rapprochement entre le plus célèbre des Romains et la prestigieuse cérémonie de remise de prix du cinéma français. Et pourtant. « Il s’agit de César le sculpteur ayant réalisé les statuettes. » Aucun lien donc avec Jules ou tout autre chef de l’Empire romain.

Article publié dans Allez savoir ! n°74, le magazine de l’UNIL, janvier 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :