Une farce pour dindons

C’est officiel : Noël approche ! Ce n’est pas le calendrier qui le dit, mais bien l’allure des rayons déco qui se transforment depuis un mois environ dans tous nos supermarchés.

Ce sont aussi les hyper-spécialistes du conflit qui oppose Læticia à David et Laura. S’il n’est pas question de Johnny pour la guerre autour de son héritage ces dernières semaines nous disent inlassablement les commentateurs, il s’agit bien de son nouvel album. Synonyme, selon les mêmes, du cadeau musical de Noël idéal à placer sous le sapin de ses proches.

C’est enfin l’ex-pop star Robbie Williams, dans son beau costume de crooner, qui annonce Noël en fanfare. Mais à la place de la dinde, lui aura peut-être d’abord flairé le pigeon. Un détour par sa récente communication suffit pour profiter de la bonne farce mijotée dans les fourneaux numériques de Williams.

Plumés ou faisandés ?
Délestons-nous immédiatement des évidences : personne ne lui tiendra rigueur de promouvoir la sortie de son prochain hors-d’œuvre. Comment pourrait-on ? Williams est artiste. Il lui faut bien faire son beurre. Quant à la petite cuisine pour y parvenir en revanche, tous ne goûteront peut-être pas à son étrange saveur.

Ce week-end, Robbie Williams a publié deux morceaux qui figureront sur « The Christmas Present », un album composé de chansons de Noël, dont la sortie est prévue ce mois. Les internautes ont donc en premier lieu pu découvrir Merry Xmas Everybody en duo avec Jamie Cullum. La reprise se veut simple et légère, joyeusement saupoudrée de cuivres. Une recette classique, mais diablement efficace. Puis Let’s Not Go Shopping, en deuxième service. Une curieuse invitation qui, dans le titre, laisse penser à l’adhésion du chanteur au mouvement décroissant. Au regard des différents messages délivrés ces derniers jours sur la toile, l’hypothèse s’avère hélas bien hâtive. N’allons pas faire du shopping, répète-t-il à longueur de chanson. Mais que les Robbie gourmands n’oublient toutefois pas d’acheter sa galette, rappellent chacun de ses posts. Sans exception. De la pré-réserver surtout, histoire de sublimer décembre avec une priorité d’accès à la file d’attente pour les billets du grand concert de décembre.

S’il se fend bien la poire dans son dernier clip, Williams, à deux doigts d’une crise d’hypocrysémie peut-être, n’a pourtant pas encore remercié ses fans. Probablement le fera-t-il à Noël. Période bénie. Celle des miracles. Car, après tout, son pain, acheté au cours d’une session shopping ou apporté directement par le Père Noël, il l’aura grâce à leur blé.

David Trotta | Lundi 04 novembre 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :