Slash tout en muscles à Montreux

Slash Feat. Myles Kennedy & The Conspirators Montreux Jazz Festival 2019 © David Trotta

Avec Myles Kennedy et ses Conspirators, le guitariste a misé sur un show sans roses ni velours.

David Trotta

Dans le train, aux abords de l’Auditorium Stravinski ou sur les quais de Montreux, le public attendait bien le concert du guitariste Slash hier au Jazz Festival. Pour preuve tous les t-shirts marqués à l’effigie de Slash Feat. Myles Kennedy & The Conspirators.

Sur scène, c’est sur les coups de 21h40 que l’homme au chapeau haut-de-forme a fait son apparition, pantalon de cuir, chemise noire manches relevées, lunettes Aviator, longue chevelure lui cachant le visage. Bref, un Slash tel qu’il cultive son image de légende du rock.

En tournée pour la promotion de son dernier album Leaving the Dream paru l’an dernier, le groupe a choisi un show à toute berzingue. Gros riffs, une batterie qui frappe lourd, une cymbale qui crash. Le tout sur plus de deux heures.

Sans roses ni velours

Côté set list, les Américains ont privilégié les titres de leur dernier album. Se sont ainsi succédés dans le désordre Call of the Wild, My Antidote, Serve you Rigt, Boulevard of Broken Hearts ou encore Driving Rain.

Et c’est bien la sensation qui s’est dégagée du Starvinski lundi. Slash, malgré son retour avec les Guns N’ Roses, comptait bien mettre en avant sa carrière depuis 2010. La presque totalité du concert reprenant ses morceaux depuis son seul album solo à ce jour, puis les trois réalisés avec Kennedy.

Pas un seul titre donc de la grande époque Velvet Revolver ou de Slash’s Snakepit. À peine plus pour les Guns, puisque seule Nightrain a été liquidé à toute vitesse. Un choix un peu surprenant au regard des légendes du rock qui ont foulé les planches du Stravinksi. Manquait évidemment quelques classiques tels que Sweet Child o’ Mine, Civil War, Welcome to the Jungle ou la célèbre reprise de Knockin’ on Heaven’s Door.

Bref, Slash a misé sur la puissance et la vitesse, bien plus que sur la subtilité. Un constat qui se confirme entre autres avec By the Sword, morceau issu de son album solo de 2010, envoyé sans nuances. Même la seule ballade jouée lundi soir semblait s’être égarée sur le programme.

Reste que le musicien a prouvé son statut de guitar hero avec une prestation impressionnante de dextérité et de précision.

Voir la galerie photo du concert

2 Comments on Slash tout en muscles à Montreux

  1. J’n’arrive pas à comprendre si tu as apprécié le concert ou non? Bien Slash ou juste présent?

    J'aime

    • Bon concert honnêtement. Ils ont donné beaucoup. Mais ils sont allés un peu un mode rouleau compresseur. Tout dans la puissance et la vitesse. Le concert aurait été meilleur avec plus de nuances. Des choses plus douces par endroits, histoire de casser un peu le rythme.

      D.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :