Joyeux anniversaire Tintin

© Hergé/Moulinsart 2019

Le célèbre reporter belge, né des crayons de Hergé, fête aujourd’hui ses 90 ans.

L’Amérique, l’Écosse, le Pérou, la Suisse, la Belgique sa patrie d’origine, le Tibet, le Congo, le pays des Soviets. Parmi ses destinations mythiques figure aussi la Lune, en 1954. Ce qui fait de Tintin le premier homme à se rendre sur le satellite de la Terre. Le tout en 46 ans et vingt-trois aventures, plus une inachevée.

Le reporter, éternel adolescent, fête aujourd’hui son nonantième anniversaire. Tintin, comme son fidèle acolyte Milou, naissait le 10 janvier 1929 dans le Petit Vingtième. Quand paraissent les deux premières planches hebdomadaires des Aventures de Tintin au pays des Soviets, signées Hergé, pour Georges Remi. Il y en aura au total cent vingt et une jusqu’au 8 mai 1930.

« En cinq minutes »
S’il est l’un des personnages de bande dessinée les plus connus (275 millions d’albums vendus à travers le monde en 110 langues nationales indique Moulinsart), son origine reste largement méconnue.

C’est en parcourant les pages de la biographie du créateur, rédigée par l’écrivain et journaliste Pierre Assouline, qu’on en apprend davantage. Une genèse qui a de quoi surprendre. « L’idée du personnage Tintin et du genre d’aventures qu’il allait courir m’est venue, je crois bien, en cinq minutes, au moment d’esquisser la silhouette de ce héros : c’est dire s’il n’avait pas hanté mes jeunes années, même pas en songe », écrivait Hergé à un lecteur dans une lettre datée du 15 novembre 1966, possession des Archives de la Fondation Hergé.

Toujours dans le même ouvrage et encore via un courrier adressé à un autre tintinophile le 10 novembre 1965, Georges Remi dévoile aussi que le choix de fox-terrier à poil dur pour incarner Milou s’explique par le fait que cette race était… à la mode !

Coup du hasard ou modestie apparente, il n’en demeure pas moins que l’attrait pour Tintin reste des plus forts presque 36 ans après la mort de son créateur. Après avoir marqué plusieurs générations dès ses premières aventures, le reporter, qu’on ne voit que très peu écrire aime-t-on à rappeler, s’est transformé en véritable symbole. En 2019, pour célébrer ce nonantième anniversaire, la Monnaie Royale de Belgique lui rendra hommage à travers une pièce de monnaie de cinq euros à son effigie.

David Trotta

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :