« J’AI TUÉ JOHN LENNON »

Samedi 6 décembre 1980, Mark Chapman s’envole pour New-York. Deux jours plus tard, il assassine le plus célèbre des Beatles. Après une adaptation cinématographique, le funeste périple est raconté en bande dessinée historique.

David Trotta

Au-delà de sons, le monde de la musique vit à travers nombre de stars qui ont marqué les époques. Dans la catégorie des destins tragiques, le public connaît entre autre ceux de Kurt Cobain, Jim Morrison ou plus récemment Amy Winehouse.

Le 8 décembre 1980, la Grande Faucheuse emprunte le chemin de l’ancien « Beatle » John Lennon. Bien réelle, elle porte le nom de Mark Chapman.

« J’ai tué John Lennon »

En 2007, le réalisateur Jarrett Schaefer consacre Chapitre 27 à l’un des meurtriers les plus connus sur Terre. Pour incarner Mark Chapman, l’acteur Jared Leto se métamorphose. Cette année, l’histoire prend forme en bande dessinée avec J’ai tué John Lennon. Elle est racontée par le scénariste Rodolphe et mise en images par Gaël Séjourné. Mais quelle histoire ?

Celle d’un homme déséquilibré, qui prend l’avion le 6 décembre 1980 à Hawaii pour rencontrer son idole. Au lendemain de son arrivée, Chapman se rend au pied du Dakota Building, l’immeuble où vit Lennon. En bas, il rencontre notamment deux jeunes femmes et un photographe qui, comme lui, attendent la star. Mais le 7 décembre, personne ne se montre. De retour à son hôtel, il appelle sa femme. Elle sent que les choses ne tournent pas normalement. Puis Chapman paie les services d’une prostituée, avec qui il se contente de parler.

Le 8 décembre, Mark Chapman se rend dans un magasin de disques où il achète le dernier exemplaire de John Lennon, Double Fantasy, sorti quelques semaines plus tôt. Puis il se rend dans une librairie pour se procurer L’Attrappe-cœurs, de Salinger, ce livre qu’il a laissé chez lui et auquel il se réfère constamment.

Dans la soirée, au bas du Dakota, il retrouve les deux femmes ainsi que le photographe. Puis Lennon se montre. Chapman fait dédicacer son vinyl. L’artiste monte en voiture et s’en va. Chapman aussi. Mais revient plus tard. Comme depuis son arrivée à New York, l’arme est dans sa poche.

23h15, touché par les balles, John Lennon est déclaré mort. Quelques minutes seulement après son arrivée à l’hôpital.

« J’ai tué John Lennon » | Rodolphe & Gaël Séjourné | Vents d’Ouest | 2016

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :