UN TRISTE VAMPIRE

C’était la belle promesse de l’année. Au final, elle se solde par un échec artistique cuisant.

Par David Trotta

On l’attendait avec impatience, ce nouveau Supergroupe. Celui formé par Alice Cooper, Joe Perry (Aerosmith), Johnny Depp, Duff McKagan et Matt Sorum (tous deux ex Guns’N’Roses). Mais à l’écoute, l’association sur le papier plus que prometteuse, nommée pour l’occasion Hollywood Vampires, donne presque envie de pleurer du sang tant l’album est plat.

C’est sans doute la fausse bonne idée de l’année dans la catégorie rock. Pour son premier opus, le combo a décidé de se contenter d’une suite de reprises, toutes plus creuses les unes que les autres. Une somme de ratés qui compose l’apologie du vide. Et les nombreux artistes venant prêter main forte à coups de gros riffs et solos n’y font rien.

Vite écouté, vite oublié.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :