REPRISES #1

Par David Trotta

Impossible pour quiconque de connaître absolument toutes les chansons qui existent tant il y en a. Pourtant, parmi les plus connues, on connaît souvent peu leur histoire. Par exemple le fait que certains mythes musicaux sont en réalité des reprises, et non des compositions originales.


Natalie Imbruglia – Torn

C’est son plus grand succès musical. Torn ouvre le premier disque de la chanteuse et la propulse instantanément sous les projecteurs. Le morceau devient incontournable et figure parmi les plus diffusés sur les ondes à la fin des années 1990.

Et pourtant, Torn est déjà sorti en 1995, soit deux ans avant le succès de Natalie Imbruglia. Il s’agit d’un morceau écrit par le groupe américain Ednaswap. Manque de chance pour eux, l’album, le seul à leur actif, ne prend pas.


Jimi Hendrix – Hey Joe

Il figure sur Are You Experienced en 1967, le premier album de Jimi Hendrix. Hey Joe est l’un de ses premiers tubes et contribue à l’ascension fulgurante du plus célèbre des guitar heroes.

Mais Hey Joe, si personne n’arrive à trouver son origine, est un morceau qui fait déjà l’objet de plusieurs reprises. Néanmoins, la première version enregistrée date de 1962. On la doit à l’artiste folk Billy Roberts.


Aretha Franklin – Respect

C’est LE titre d’Aretha Franklin. Même si la chanteuse est saluée pour son talent, son interprétation de Respect en 1967 la révèle au public le plus large. Une chanson qui figure également sur les bandes-originales de nombreux films qui ont connu un succès planétaire, comme Forrest Gump.

Aretha Franklin doit toutefois une fière chandelle à Otis Redding, compositeur et interprète en 1965 déjà de Respect.


Elvis Presley – Hound Dog

The King. Simplement. Des tubes au kilomètre et des fans par millions. Hound Dog n’est finalement qu’un succès parmi tant d’autres.

The King ? Pas si simplement en fait. Car on le dit peu, mais Elvis Presley doit beaucoup à d’autres artistes. Même les morceaux crédités Presley sont bien souvent écrits par son guitariste. Ce qui n’enlève rien au génie scénique du King. Hound Dog, par exemple, est enregistré pour la première fois en 1953 par Big Mama Thornton, soit trois ans avant Elvis.


The Verve – Bitter Sweet Symphony

Les années 1990 sont marquées par une déferlante pop, voire britpop. Si Oasis ou Blur monopolisent les charts, d’autres réussissent à tirer leur épingle du jeu. C’est par exemple le cas de The Verve en 1997 avec leur très emblématique Bitter Sweet Symphony, parmi les plus grands morceaux de la décennie.

Etonnamment, à y regarder de plus près, le morceau n’est pas juste crédité Richard Ashcroft. A côté de son nom, Jagger et Richards… des Rolling Stones. Car oui, il s’agit bien d’une reprise de la version orchestrale de The Last Time, un tube déjà en 1965 puis 1966. Quelques décennies plus tard, un litige qui a fini devant les tribunaux a contraint le groupe à ajouter le nom des deux leaders des Stones en sus de celui d’Ashcroft, malgré des paroles qu’il a bien écrites lui-même.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :